42 et quelques

42 et quelques kilomètres, 42 fois milles mètres, 42 bornes. Presque la distance de Pauillac à Bordeaux.

8700 coureurs déguisés, 60 châteaux médocains traversés. Beaucoup de morceaux de banane, de quartiers d’orange, de verres d’eau, de rangs de vignes dépassés, de dégustations de vin ignorées (!!!). 30 kilomètres en apesanteur, 12 en pleurs.

42 moments d’extase, 42 moments de blues. 42 « j’en peux plus », 42 « je vais finir », 42 « quand est-ce qu’on arrive », 42 « tu t’arrêtes si tu peux plus », 42 « t’as rêvé je continue », 42 « je le savais j’aurais dû plus m’entraîner », 42 « c’est beau, c’est très beau ça fait mal ». 42 crampes, 42 muscles foutus, 42 gouttes de transpiration qui tombent du front, 42 doigts engourdis, 42 fois merci à la masseuse du kilomètre 37.

42 fois l’espoir de terminer, 42 fois l’effort d’aller chercher ce qui reste d’énergie. 42 regards échangés avec mon père, et cette ligne d’arrivée franchie ensemble. 42 bravos à mon cousin qui a déchiré son temps et son classement, 42 pensées pour ma sœur qui l’a couru sans entraînement et qui l’a bouclé, qui a dit qu’elle était entêtée ?

42 et quelques kilomètres, on a couru notre premier marathon.

Advertisements
42 et quelques

5 thoughts on “42 et quelques

Commentez

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s